Bus scolaire au Sénégal

L’an dernier nous avons aidé au financement de la construction des premières classes de l'Ecole du Dialaw, ce qui a permis d’accueillir 17 élèves.
Cette année, deux classes supplémentaires vont être construites afin de permettre d’accueillir une trentaine d'élèves à la rentrée prochaine.
Mais le problème qui se pose est celui du transport des élèves parce que l'école se trouve dans la brousse, à 3 km du village le plus proche.
Nous allons donc aider au financement d'un « car rapide » ou un « Ndiaga Ndiaye ».
Ces fourgons d’une vingtaine de places, symboles du transport public au Sénégal, sont à l’origine des véhicules utilitaires Renault ou Mercedes datant des années 60.
Transformés et « customisés » en véhicules de transport en commun par les « as de la mécanique » sénégalais, ils sont réputés pour être résistants, économiques et tout-terrain.

Bus scolaire au Sénégal